DONNER UN PEU DE PLACE À L’EAU DE PLUIE POUR MIEUX LA GÉRER 

OÙ SONT LES ZONES INONDABLES ?

Pour connaître les endroits qui sont les plus susceptibles d’être inondés en Région de Bruxelles-Capitale, consultez la carte des zones inondables disponible sur le site de Bruxelles Environnement. Cet outil classe l’ensemble des lieux potentiellement inondables en trois catégories selon leur niveau d’exposition : aléa faible (inondable +/- une fois tous les 100 ans), aléa moyen (inondable +/- une fois tous les 25 à 50 ans - soit 5% du territoire), aléa élevé (inondable +/- une fois tous les 10 ans – soit 1% du territoire).

C’est une évidence aujourd’hui : orages et urbanisation massive ou inadaptée ne font pas bon ménage. Concentrée, évacuée au plus vite comme un déchet, la pluie peut alors faire de gros dégâts. Profiter des bienfaits de l’eau de pluie tout en réduisant ou prévenant ses dégâts est cependant possible grâce à une action collective et individuelle.

Les crues catastrophiques que l’on a connues cet été le long des cours d’eau wallons sont très peu fréquentes en Région de Bruxelles-Capitale. Mais les gros orages et les fortes pluies occasionnent encore trop souvent d’importants dommages : voiries submergées, réseau d’égouttage saturé, caves inondées… En cause : l’imperméabilisation croissante des sols associée à l’urbanisation intense de zones historiquement et naturellement inondables.

Vers une gestion intégrée des eaux pluviales

Mais l’eau de pluie, lorsqu’on lui laisse place, rend aussi de nombreux services dont il est bien dommage de se priver. Récupérée puis réutilisée, elle permet d’économiser l’eau du robinet. Cette manne bleue améliore aussi le microclimat urbain, la qualité de l’air. Elle permet aux plantes de pousser et rend la nature et les espaces verts plus agréables et plus riches en biodiversité. Redonner à l’eau de pluie la place qui lui revient, tel est justement l’objectif de la Région au travers de son plan de Gestion intégrée des eaux pluviales ou GIEP (voir ci-dessous). Mais si certaines des actions proposées par ce plan requièrent toute l’expertise des autorités publiques, d’autres nécessitent surtout la mobilisation et la coopération de tous les Bruxellois et Bruxelloises, professionnels comme particuliers.

L’eau, c’est l’affaire de tous

Même si vous n’êtes pas touché directement, vous avez en effet votre rôle à jouer pour rendre l’eau de pluie utile. Comment ? En reverdurisant par exemple votre parcelle, en y restaurant le cycle de l’eau, en installant une citerne de récupération d’eau de pluie ou en créant des zones tampons comme des mares. Vous trouverez d’autres pistes ainsi que des conseils pour vous prémunir des inondations dans la brochure téléchargeable « Faire face aux inondations : les bons gestes avant, pendant et après les inondations ». Cette brochure est aussi disponible sous format papier au point info de Bruxelles Environnement. N’hésitez pas à venir l’y retirer !

LE SAVIEZ-VOUS ?

Tout savoir sur la GIEP En 2022, la gestion de l’eau en Région bruxelloise passe à la vitesse supérieure avec un déploiement plus large de la Gestion intégrée des eaux pluviales (GIEP). Cette stratégie implique la mise en œuvre d’une gestion plus naturelle des eaux pluviales dans les espaces publics et éléments bâtis. Vous désirez en savoir plus ? Ne manquez pas la conférence organisée par Coordination Senne le le 30 novembre, de 17h à 20h.