QUAND LA NATURE S’INVITE DANS LES COURS DE RÉCRÉ  

Connaissez-vous l’Opération Ré-création ? Lancée en mai 2021 par Bruxelles Environnement en partenariat avec perspective.brussels, cet appel à projets a pour objectif de transformer les cours de récréation en espaces de jeu et de ressourcement végétalisés. Pour le plus grand bien des enfants et de l’environnement !

C’est démontré : dans une école, l’aménagement de la cour de récréation a un impact non négligeable sur le bien-être et l’équilibre des élèves. Comme elle offre l’occasion de bouger, de s’exprimer et d’exercer ses sens, elle fait partie intégrante de la vie scolaire des enfants et des enseignants. Au même titre qu’une salle de classe ou un gymnase. Idéalement, ces cours de récré devraient être tout à la fois des lieux de jeux, d’apprentissages, de découvertes, de rencontres, d’expression, de défoulement et de ressourcement.

Un déficit de nature dans la ville

À Bruxelles, il en va malheureusement souvent tout autrement ! Beaucoup de nos cours de récréation sont encore des espaces tristes et bétonnés, enclavés à l’intérieur d’un îlot. Loin d’être des espaces de convivialité, elles ont plutôt tendance à générer des frustrations sociales, des nuisances sonores et à se transformer en fournaises lors des vagues de chaleur. Vues sous cet angle, ces cours de récréation sont peu propices à l’épanouissement des élèves. Leur absence de végétalisation s’ajoute au manque de nature qui sévit déjà souvent en certains endroits de la ville.

Des cours de récré plus vertes

Faire des cours de récré bruxelloises des espaces végétalisés, mieux partagés et ainsi plus agréables à vivre, pendant et en dehors des heures scolaires, tel est donc l’objectif de l’opération Ré-création coordonnée par Bruxelles Environnement, en partenariat avec perspective.brussels. Soixante-deux établissements scolaires bruxellois issus des réseaux officiels et subventionnés, du niveau maternel, primaire et secondaire ont participé avec enthousiasme à cet appel à projets. A l’issue d’une sélection rigoureuse, vingt écoles ont été retenues par un jury. Elles ont ainsi pu bénéficier d’aides et d’un accompagnement pour concevoir et développer leur projet jusqu’en 2024. Bientôt, leurs cours de récréation accueilleront des espaces variés et mixtes, des labyrinthes naturels avec des plantations, des cabanes, des mares et circuits d’eau, des arbres, des modules pour grimper et bien d’autres aménagements ! Vous pouvez suivre l’avancement de chaque projet sur www.bubble.brussels/operation-re-creation

Opération Ré-création : l’avis des écoles

La nature, une aide pour améliorer la confiance en soi « La cour de récré, les plantes peuvent être des supports pour tout… le français, les sciences, la chimie, la physique, etc. Cela invite aussi les élèves à faire quelque chose de leurs deux mains, à se bouger, à être attentifs. C’est une aide pour améliorer leur confiance en eux, pour stimuler leur créativité. Le potager pourrait être perçu comme un local de cours comme un autre. Tout comme un amphithéâtre en bois. Faire cours dehors, c’est avoir face à soi des élèves différents et différentes. » Monsieur Liesenborghs, professeur de sciences à l’Athénée Royal de Bruxelles 2 à 1020 Laeken.

Les enfants découvrent comment prendre soin de la nature « Le vert est un défi, mais aussi une paix. En investissant déjà dans quelques projets verts, nous constatons que nos enfants apprennent beaucoup. Ils découvrent comment mieux prendre soin de notre nature, apprennent à apprécier les odeurs et les couleurs. » Lotte De Wagter (directeur) - Basisschool De Kleurdoos à 1000 Bruxelles.

Permettre aux enfants de créer des liens « Nous voulons amener la nature dans la cour pour permettre aux enfants de créer des liens dans un environnement plus serein et mieux adapté à leurs besoins. La cour ne serait plus un simple espace dédié aux jeux, mais serait pensée comme un lieu de développement individuel et collectif, d’apprentissage des relations sociales et des enjeux environnementaux. » L’équipe pédagogique – École en couleurs à 1190 Forest.

RÉ-CRÉATION : LE GUIDE

Préalablement à l’appel à projets Ré-création, un guide a été développé par le Service école de perspective.brussels et Bruxelles Environnement. Les acteurs de terrain y trouveront les références, les ressources disponibles (législation, recommandations, etc.) pour travailler à l’amélioration des cours de récréation. Ce guide apporte une réponse à trois objectifs, qui vont de l’amélioration du bien-être des élèves et du corps pédagogique, à l’apport de nature dans les cours de récré, en passant par l’ouverture des écoles à leur quartier. Téléchargez-le gratuitement en ligne ou commandez une version imprimée par mail à info@environnement.brussels !

Pour en savoir plus : environnement.brussels > Espaces verts et biodiversité > L’école > Pour une cour de récréation végétalisée !

DES BÉNÉFICES ENVIRONNEMENTAUX

Du point de vue environnemental, la végétalisation des cours d’école a aussi de nombreux avantages. Elle améliore la perméabilité des sols et la gestion des eaux pluviales pour prévenir les inondations, crée des îlots de fraîcheur bienvenus lors des canicules. Les cours végétalisées renforcent aussi progressivement la biodiversité et le maillage vert du territoire régional, grâce à la création d’habitats semi-naturels pour les insectes et les oiseaux. Elles limitent également la propagation du bruit, un atout important pour leur convivialité. Les espaces naturels peuvent être aussi utilisés comme supports d’apprentissage : espaces de production alimentaire (plantation de fruitiers, de légumes, de plantes aromatiques…), espaces d’observation et découverte (mare, jardin didactique, abris pour la faune, compost…), espaces de classe au dehors (amphithéâtre, tipi…), etc.