PARTEZ À LA DÉCOUVERTE DU PATRIMOINE BLEU DE BRUXELLES !

La Région bruxelloise peut s’enorgueillir d’être une des capitales les plus vertes d’Europe. Mais ce patrimoine vert se double aussi d’un véritable patrimoine bleu, moins connu. Car Bruxelles est aussi riche de ses nombreux cours d’eau, de ses étangs, fontaines, zones humides et de la nature qui s’y épanouit. L’élément aquatique dans la Capitale, c’est aussi les bassins d’orage, le canal, les égouts, les stations d’épuration et les nombreux projets qui visent à faire de Bruxelles un territoire résilient en matière de gestion de l’eau. Un patrimoine à découvrir à tout moment de l’année et tout particulièrement lors des prochaines Journées bruxelloises de l’Eau !

PARTICIPEZ !

INSOLITE

À l’eau, à l’eau, les Journées bruxelloises de l’Eau (JBE) sont de retour. Du 21 au 28 mars 2021, participez aux nombreuses activités gratuites organisées sur ce thème passionnant ! Au programme : visites et promenades guidées autour de l’eau, croisières, conférences, musées, bassins d’orage, sauvegarde des batraciens, observations nature, activités pour les enfants... La campagne de sensibilisation Ici commence la mer rappellera aux bruxellois·es le lien entre leurs égouts et la mer et les incitera à ne rien y jeter ! À découvrir aussi le programme d’activités pour les écoles, du 22 au 26 mars. Jetez-vous à l’eau, les JBE feront le reste !

INSOLITE


AU NORD DE BRUXELLES, LA SENNE VA RÉAPPARAÎTRE 

Une nouvelle portion de la Senne va revoir le jour au nord de Bruxelles, au niveau de la station d’épuration Aquiris. Commencés en septembre 2020, les travaux d’ouverture de l’ancien pertuis et de restauration des berges devraient être terminés le printemps prochain. La Senne sera alors à nouveau visible sur une portion d’environ 210 mètres. Le chantier s’inscrit dans une logique de circularité des matériaux. Les nouvelles berges seront en partie constituées avec le béton concassé du pertuis. Une partie des plantations qui seront réalisées sur le site a aussi été prélevée au début des travaux.

DÉCOUVERTE


INTERVIEW EXPRESS

ENTRE   PATRIMOINE ET BIODIVERSITÉ

Tout le monde connaît les étangs bruxellois, mais les connaît-on vraiment ? « La plupart sont assez petits, mais si on additionne leur surface, ils représentent la plus grande superficie d’eau de la Région », révèle Renaud Bocquet, expert au département « Maillage bleu » de Bruxelles Environnement. Les étangs sont aussi une des clés de voûte de la biodiversité à Bruxelles. « Certains ont servi de base à la délimitation des zones Natura 2000 », précise Renaud Bocquet. On y trouve des espèces de poissons assez rares comme la bouvière, et leurs alentours abritent également diverses espèces de chauves-souris ! Ces dernières années, plusieurs projets de revalorisation des étangs bruxellois ont vu le jour. « Beaucoup ont hérité de berges verticales en dur qui ne sont pas favorables à la biodiversité. L’objectif est aujourd’hui de réaménager ces berges en pente plus douce, pour favoriser une plus grande diversité de la faune et de la flore aquatiques, tout en en conservant le caractère patrimonial des lieux. Une telle réflexion est en cours au parc Sobieski ou au parc Roi Baudouin. »

DÉCOUVERTE


FAUNE & FLORE

LE POPULAGE, L’OR DES MARAIS !

Aussi appelé souci d’eau, le populage des marais est une plante indigène que l’on retrouve presque partout en Europe. Ses grandes fleurs jaune brillant ne sont pas sans rappeler celles du bouton d’or. Comme son nom l’indique, cette plante se plaît partout où le sol est détrempé : marais, mais aussi prairies humides, bords de rivières, fossés... Bien que commune, sa présence a fortement régressé avec la disparition progressive des zones humides. Le populage fait d’ailleurs l’objet d’une mesure de protection en région bruxelloise. Haut de 10 à 50 cm, il connaît une floraison abondante d’avril à mai et refleurit parfois d’août à octobre. Attention, une fois arrivé à maturité, il s’avère très toxique. Il a toutefois jadis été utilisé comme remède contre le tabagisme, les rhumatismes ou les douleurs musculaires et articulaires.

DANS LES ENTRAILLES  DE BRUXELLES

Il y en a des choses sous terre ! Le musée des égouts est le meilleur endroit pour s’en rendre compte. Vous y découvrirez un aperçu des 1900 km de ramifications souterraines que compte le réseau d’égouttage bruxellois. Vous en saurez plus sur l’histoire des égouts, sur les personnes qui travaillent dans ce monde souterrain et le cycle de l’eau en ville. Vous y découvrirez aussi une partie du cours de la Senne, cachée sous le boulevard Poincaré. Et bonne nouvelle, une portion de cette rivière emblématique devrait bientôt être à nouveau visible à cet endroit !

DÉCOUVERTE

LE CHEMIN D’EAU  DU COGNASSIER

Depuis quelques années, plusieurs projets de gestion locale des eaux de pluie se concrétisent. Ils visent à ce que cette eau ne soit plus évacuée vers les égouts, mais au contraire retenue là où elle tombe, pour ruisseler et s’infiltrer. Fin 2019, à Berchem-Sainte-Agathe, le Chemin d’eau du Cognassier, une noue longue de 450 m, a été achevé. Avec cet ouvrage, le cycle naturel de l’eau a pu être restauré, des problèmes d’inondations résolus. De nouvelles zones humides propices à la biodiversité ont aussi été créées. En 2021, une nouvelle phase de travaux permettra aussi de prolonger le fossé vers la réserve naturelle du Kattebroek.

DÉCOUVERTE

TENDANCE

RENDRE LEUR PLACE AUX SOURCES

Autrefois, chaque petit village bruxellois avait sa source, souvent consacrée à son saint - patron. Aujourd’hui, ces sources ont en partie disparu, sont méconnues voire délaissées. À Bruxelles, un travail collaboratif tente de les recenser et de mieux les faire connaître. Leur nom, quand il est encore connu, nous raconte aussi un bout d’histoire lié à ce petit patrimoine bleu bruxellois.

/// Source du Maelbeek : Elle alimentait autrefois l’ancienne abbaye moniale cistercienne Notre-Dame de La Cambre. Ses eaux servirent durant des siècles, à brasser une bière offerte par les sœurs aux hôtes et pèlerins de passage.

/// Source de l’Empereur : située au pied du vallon dit des Grandes Flosses, elle devrait son nom à l’empereur Charles Quint qui aimait, paraît-il s’y désaltérer lorsqu’il venait chasser en forêt de Soignes.

/// Source des enfants noyés : Elle tire son nom d’une légende née au XVIIIe siècle, qui veut que les trois fils d’un bûcheron se soient noyés le même jour dans l’étang situé en contrebas.

TENDANCE

LE MARAIS WIELS

Chassez le naturel, il revient parfois de lui-même. Prenez le site aujourd’hui appelé Marais Wiels. Asséché à la fin du XIXe siècle pour y bâtir la brasserie des frères Wielemans, ce vaste terrain marécageux sera ensuite laissé à l’abandon après l’arrêt des activités brassicoles. En 2008, lors de travaux ayant conduit au percement d’une couche imperméable, un plan d’eau s’est reformé. Depuis cette zone attire une très riche biodiversité. La Région de Bruxelles-Capitale est en train de racheter le site afin d’y créer un ambitieux projet comportant le maintien du marais, l’aménagement d’un espace vert et la création de logements conventionnés !

TEXTO


L’EAU À BRUXELLES

Ce guide d’information et d’activités vous invite à découvrir les multiples facettes de l’eau à Bruxelles. Il vous permettra d’en apprendre plus sur l’histoire de l’eau dans la Capitale, sur la Senne, les fontaines et étangs bruxellois ou encore les associations actives dans le domaine de l’eau. Téléchargeable ou disponible sur demande auprès de Bruxelles Environnement (02/775.75.75, info@environnement.brussels).

LE CANAL, FUTUR CORRIDOR ÉCOLOGIQUE

La zone du canal manque encore de verdure favorable à la biodiversité et au bien-être des habitants. Un déficit auquel le projet « Le canal, un corridor écologique au cœur de Bruxelles » entend bien remédier. Découvrez les partenaires impliqués, les souhaits des riverains, les activités et propositions d’aménagements via un site spécialement dédié à ce projet !


EN ROUE LIBRE

Le festival du voyage à vélo est de retour du 5 au 7 mars 2021. Au programme : projections de films, ateliers, témoignages, stands… Laissez-vous guider sur le chemin d’une nouvelle façon d’aborder le voyage. Infos.

MIAM MIAM

L’asbl Tournesol vous propose de réaliser votre propre goûter en famille: une jolie tresse de pain sucré qui sera cuite au feu de bois. Le 11/3 de 13h30 à 16h. Prix : 22€ adulte, 6€ enfant. Infos : 02/374 18 96 - tournesol-zonnebloem.be.