BRUXELLES JOUE, BRUXELLES BOUGE, BRUXELLES S’AMUSE…  

Le confinement n’a pas arrêté les projets de Bruxelles Environnement… Au contraire, l’année 2020 a vu naître trois nouvelles plaines de jeux qui rivalisent d’inventivité et trois espaces innovants pour la pratique de sports urbains. En avant pour la visite !

Plaine de jeux du Rouge-Cloître, à Auderghem

À l’abordage moussaillons !

Blottie à l’orée de la forêt de Soignes, la plaine de jeux du Rouge-Cloître compte désormais parmi les plus belles et les plus impressionnantes de la capitale. Elle se compose de trois plateaux qui ont récemment fait l’objet d’une profonde rénovation. Conçu pour les flibustiers en herbe, le premier plateau propose aux enfants plus âgés (6-12 ans) un imposant bateau pirate qui semble s’être échoué là après une terrible tempête. L’endroit est parsemé de cordages à escalader, de hamacs tressés où se reposer et d’échelles. Les plus curieux peuvent même manœuvrer le gigantesque gouvernail. Un peu plus haut, un deuxième espace invite les plus petits à se déchausser. Les pieds dans le sable, ils peuvent s’amuser sur les balançoires, la tyrolienne ou l’étonnant toboggan en colimaçon. La troisième partie du site abrite un village indien composé de tipis, d’un petit étang dans lequel rôde un crocodile ainsi qu’un parcours entre les arbres. Vous l’aurez compris, les trois parties reliées entre elles s’inspirent du monde fabuleux de Peter Pan.

< Rouge-Cloitre - © C. Duvivier

Plaine de jeux du parc Scheutbos, à Molenbeek

Pour grimper et s’amuser en famille

La partie haute de la plaine de jeux fait désormais la part belle à un plateau ombragé aménagé en aires de repos et de pique-nique. Des tables et des grandes chaises longues sont à disposition des familles. En contrebas, un espace préservé accueille les plus petits (0 à 6 ans) avec un bac à sable, des balançoires de différentes formes et une cabane des enfants. Sur le plateau inférieur, les 6-12 ans peuvent profiter de la tour d’observation de la forêt et de la tour de grimpe, de laquelle ils peuvent descendre via un impressionnant toboggan. Cerise sur le gâteau : ces deux grandes tours sont reliées entre elles par des parcours de filets et des ponts de singe. Frissons garantis ! Au sol, l’aventure continue avec des rondins pour sauter et faire de l’équilibre, un second bac à sable pour les plus grands et des assises.

< Scheutbos - © A. Voisin

Plaine de jeux du parc Dailly, à Schaerbeek

Petit et joli !

À proximité de la place Dailly, et en intérieur d’îlot, cette petite plaine de jeux de quartier a été entièrement rénovée dans un esprit plage. Elle propose aux plus jeunes (1-6 ans) de grands bacs à sable, des toupies, des balançoires, des petites cabanes à explorer… De quoi raviver la joie après une année difficile dans un quartier où l’espace public et les zones de jeux sont rares.

< Dailly - © A. Voisin

Sports urbains : ça bouge dans nos parcs !

Le constat est sans appel : le boom de ces sports se fait sentir sur l’ensemble de notre capitale et nécessite désormais d’adapter l’aménagement urbain en conséquence. L’émergence de leurs pratiques autonomes, informelles et spontanées découle en fait de trois facteurs : une envie de bouger en toute liberté, un besoin de flexibilité dans son emploi du temps et la gratuité de ces activités. Pour répondre à cette demande et accompagner cette transformation, Bruxelles Environnement a développé deux aménagements innovants :

/// Slackline, au Rouge-Cloître

Munissez-vous de vos sangles et rendez-vous au terrain des Diablotins du Rouge-Cloître ! Ce site spécialement aménagé pour permettre la pratique, très en vogue, de la slackline est désormais à disposition du public. La slackline (de l’anglais « ligne lâche ») est une activité sportive pratiquée sur une sangle élastique dont le but est de marcher ou d’effectuer des figures en maintenant l’équilibre. Dextérité, souplesse, concentration sont la clé de cette discipline. La slackline est accessible à toute personne peu importe son âge, sa constitution ou ses capacités. Débutants, semi-pro ou professionnels, l’aménagement est prévu pour permettre à chacun de s’exercer à son rythme et en fonction de son niveau. Des initiations gratuites, encadrées par des professionnels, sont prévues au printemps.

Photo: Rouge-Cloître - © M. Van Sevenandt

/// Parkour, à la Ligne 28 et au Parc de la Senne

Le Parkour est une discipline sportive qui consiste à se déplacer d’un point A à un point B de la manière la plus rapide et la plus efficace possible en s’adaptant au milieu, qu’il soit urbain ou naturel. Cette discipline permet aux pratiquants appelés aussi « traceurs » d’acquérir de la confiance en eux, de repousser leurs limites petit à petit tout en les maîtrisant et de persévérer dans l’effort. Deux aménagements dédiés à la pratique du Parkour ont été réalisés en 2020. C’est une nouveauté pour Bruxelles-Environnement et nous sommes impatients de pouvoir inaugurer ces deux sites en présence des jeunes qui nous ont aidés à les concevoir ! Des initiations gratuites encadrées par des professionnels sont prévues au printemps sur ces deux nouveaux spots, au style très différent.

À vos baskets !

Photo: Parkour Demeer - © C. Duvivier

LE SAVIEZ-VOUS ?

D’autres projets sont en préparation pour mettre les sports urbains à l’honneur et vous faire découvrir de nouveaux sports dans les espaces verts bruxellois ! Plus d’infos sur les nouveaux projets et les animations dans le prochain numéro.