À LA CLAIRE FONTAINE

Avec le retour des Journées bruxelloises de l’Eau, c’est tout le patrimoine bleu de Bruxelles qui va à nouveau être à la fête. Mais le visage aquatique de la Région bruxelloise, ce n’est pas que le Canal, la Senne, les étangs ou les rivières emblématiques qui font la réputation de la ville. L’eau s’y manifeste aussi de bien d’autres manières, parfois beaucoup moins connues. C’est le cas de nombreuses sources disséminées sur le territoire de la Région, des fontaines dont certaines sont entourées de bien des légendes, de bassins ou encore de jets d’eaux qui font le plaisir des petits et des grands. C’est également le cas des dispositifs plus récents comme les noues ou les jardins de pluie, qui rendent la ville plus résiliente aux inondations. Découvrez-en ci-après un tout petit aperçu.

PARTICIPEZ !

JOURNÉES BRUXELLOISES DE L’EAU 2022, C’EST PARTI !

INSOLITE

Qualité de l’eau, gestion de l’eau, maillages verts et bleus, récréation liée à l’eau... Voilà les thèmes qui seront mis à l’honneur lors de la toute prochaine Semaine de l’eau, du 20 au 27 mars 2022. Comme de coutume, les activités seront gratuites et accessibles au grand public. Au programme, des animations portées ou soutenues par des acteurs publics (opérateurs de l’eau, communes...), des visites et balades guidées en pagaille, des activités de soirée (migration de batraciens, conférence, film, quiz). Une semaine d’activités sera par ailleurs consacrée aux écoles. Enfin, la campagne « Ici commence la mer » sera prolongée avec l’étroite collaboration des 19 communes ! Vive les JBE, vive l’eau à Bruxelles !

INSOLITE


UNE SOURCE  « MIRACULEUSE »

Située à Laeken, la fontaine Sainte-Anne passait jadis pour avoir des vertus miraculeuses. Elle permettait, dit la croyance populaire, de guérir les fièvres, les crampes ou les maladies des yeux ! On venait en tout cas de loin pour bénéficier de ses pouvoirs supposés. La légende serait née au XVIIe siècle. L’Infante Isabelle aurait, dit-on, été guérie d’une fièvre après avoir bu des eaux de la source qui s’écoulait là au pied d’un chêne. En témoignage, elle fit construire une fontaine à son emplacement. La source actuelle coule d’une rosace d’où jaillissent cinq jets et s’écoule ensuite dans une vasque puis un bassin plus large.

DÉCOUVERTE


INTERVIEW EXPRESS

LES FONTAINES, PATRIMOINE OUBLIÉ

Bruxelles comptait jadis de nombreuses fontaines. La plupart sont tombées dans l’oubli. La faute à l’urbanisation mais aussi à l’arrivée de l’eau potable, explique Tim Van Cauwenbergh de l’asbl Coordination Senne. « Je pense par exemple à la célèbre fontaine Saint-Guidon à Anderlecht. Elle était très populaire. Dans les années 50, les gens y venaient encore en pèlerinage ou pour puiser de l’eau. L’endroit où elle se trouvait a ensuite été bétonné et transformé en carrefour et la source a été déviée vers l’hôpital Sainte-Anne, tout proche. Par la suite, on a complètement perdu sa trace. Elle est probablement renvoyée dans le réseau d’égouts. » Retrouver le souvenir de ce patrimoine méconnu, c’est justement la tâche à laquelle Coordination Senne s’est attelée depuis plusieurs années. « Nous avons recensé plus ou moins deux cents sources sur le domaine public, dont beaucoup ont disparu. Il en reste encore de nombreuses à découvrir sur les terrains privés. » Vous pouvez découvrir les résultats d’une partie de cet énorme travail de recherche, ainsi que de nombreuses anecdotes, sur le site de l’association. Coordination Senne élabore aussi actuellement une promenade audioguidée à la découverte des sources d’Uccle. Elle sera disponible d’ici au printemps.

DÉCOUVERTE


FAUNE & FLORE

LA ROUQUINE  DES MARES 

Avec le crapaud commun, la grenouille rousse (Rana temporaria) est l’espèce d’amphibiens la plus commune à Bruxelles, même si ses effectifs sont en diminution. Contrairement à ce que son nom laisse penser, le corps de cette sympathique grenouille ne se pare pas toujours de couleur rouille. Il peut parfois être brun grisâtre, rouge brique, vert ou même jaunâtre ! Après avoir hiberné toute la mauvaise saison, les grenouilles rousses se réveillent fin février et se rendent en masse sur leur lieu de ponte habituel, généralement une mare. Les mâles, plus petits que les femelles, entament alors leur chant nuptial. Une sorte de coassement qui ressemble au bruit d’un train ! Les femelles pondent ensuite de 700 à 4 500 œufs rassemblés en amas gélatineux. Seuls 1 % à 6 % de ces œufs donneront des petites grenouilles.

HISTOIRES  D’EAUX

/// Le Cracheur : Moins connue que le Manneken-Pis, cette fontaine située à l’angle de la rue des Pierres et de la rue du Marché au Charbon est cependant bien plus ancienne. Elle était déjà mentionnée dans des documents datant du XVIe siècle sous le nom de fontaine bleue et était à l’époque réputée pour la pureté de son eau.

/// Cressonnière de Laeken : Savez-vous qu’il existe une cressonnière à Laeken et qu’on y cultive du cresson de fontaine bio ? À nouveau exploitée depuis 2013, cette cressonnière est alimentée en eau de source d’une très grande qualité provenant directement du Domaine Royal de Laeken !

/// Les viviers du Rouge-Cloître : Ancien prieuré des Frères Augustins, le Rouge-Cloître disposait jadis de viviers destinés à l’élevage de poissons. Trois de ces viviers ont pu être reconstitués sur base de cartes et de gravures anciennes. L’apport d’eau de la nappe aquifère d’origine étant aujourd’hui insuffisant, ils sont alimentés par une source d’eau supplémentaire.

/// Broek-Plage : Au vallon du Gaasbeek, une source alimente une vaste mare qui s’est probablement formée suite à la construction du chemin de fer tout proche. Cette mare servit de pataugeoire aux habitants durant la guerre 40-45 et la période d’après-guerre, à tel point que cet endroit fut un temps baptisé Uccle-Plage ou Broek-Plage !

DÉCOUVERTE

DRÔLE DE GRANDE   CUILLÈRE   

Si vous vous promenez dans le parc d’Egmont, vers la rue du Grand Cerf, vous apercevrez sans doute un édifice de forme octogonale construit en pierre claire et en briques. Surnommé le « Groote Pollepel », la grande cuillère en français, et datant du XVe siècle, cet édifice est un des bassins d’eau non potable jadis disposés sur le territoire de Bruxelles. Ils servaient d’abreuvoirs pour les animaux mais aussi de réservoirs en cas d’incendie. Le bassin en question se trouvait à l’origine au pied de la colline du Coudenberg, à l’emplacement de la rotonde de l’actuelle Galerie Ravenstein. Il fut déplacé en 1957 pour être installé dans les jardins d’Egmont.

DÉCOUVERTE

TENDANCE

JEUX D’ÉTÉ JETS D’EAUX

Il est un peu tôt pour songer à se rafraîchir ou pour jouer par une chaude journée estivale. Mais l’été venu, n’hésitez pas à profiter de la fraîcheur apportée par les fontaines, jets d’eau et espaces de jeux du parc Roi Baudouin, les jets d’eau de l’espace Gaucheret, ceux de la place Flagey et de la toute nouvelle fontaine de la place Clemenceau à Anderlecht. Enfin, une fontaine avec jets d’eau a aussi été récemment ajoutée rue Orts, en face de la Bourse. Particularité, les jets composent un ballet différent toutes les quinze minutes, et un plus spectaculaire, toutes les heures. Les plus jeunes en raffolent !

TENDANCE

NOUES ET JARDINS DE PLUIE  

À partir de 2022, Bruxelles donne un coup d’accélérateur à une gestion plus naturelle des eaux de pluie. Le but est de renforcer la résilience de la ville face aux inondations notamment ! Comment ? En laissant faire la nature tout simplement. Les jardins de pluie et les noues font partie des outils à notre disposition pour y arriver. Sorte de fossé enherbé, la noue permet de stocker facilement les eaux de surface et de les laisser s’infiltrer ou s’évaporer tranquillement. Le jardin de pluie permet lui d’assurer une gestion qualitative des eaux de ruissellement tout en offrant visuellement les avantages d’un espace vert. Un projet pilote de jardin de pluie très réussi a par exemple été installé dans le parc de l’Îlot Fontainas.

TEXTO


RETOUR AUX SOURCES

Autrefois, chaque petit village bruxellois avait sa source. Aujourd’hui, ces points d’eau ont en partie disparu ou ont été délaissés. À Bruxelles, un travail collaboratif a entrepris de les recenser et de mieux les faire connaître. Avez-vous de l’info sur les sources à Bruxelles ? Connaissez-vous une source près de chez vous qui mériterait d’être mieux connue ? Souhaitez-vous collaborer à ce projet ? Contactez l’association Coordination Senne !

OH ! ÇA NE COULE PAS DE SOURCE

L’exposition « Oh ! Ça ne coule pas de source » traite de l’eau domestique à Bruxelles. Venez découvrir tout ce qui lie notre ville et notre mode de vie à cette ressource essentielle ! Remontant le temps, elle retrace les pratiques bruxelloises d’approvisionnement en eau et l’hygiène d’hier à aujourd’hui, ainsi que les hommes et les femmes qui les rendent possibles. La Fonderie. Rue Ransfort, 27 à 1080 Molenbeek. Du 15/10/21 au 26/6/22. Du mardi au dimanche de 14 à 17h. Prix : 5 €, - de 12 ans gratuit. Infos : 02/410 99 50 -www.lafonderie.be


LE GUIDE DE L’EAU À BRUXELLES

L’eau est omniprésente à Bruxelles. La ville lui doit même une partie de son développement économique et historique. Elle continue à jouer un rôle primordial pour lui permettre de relever les défis climatiques et environnementaux. Découvrez tout cela, et bien plus encore, dans le Guide L’eau à Bruxelles. Véritable bible de l’eau dans la ville, il vous permettra notamment de découvrir de nombreux lieux où l’eau est visible et où la vie et la biodiversité s’épanouissent dans la plus grande discrétion.