À BRUXELLES, DÉCOUVREZ !

PROMENONS-NOUS DANS LES BOIS

Le saviez-vous ? Forêt de Soignes et bois de la Cambre ne sont pas les seuls espaces forestiers de Bruxelles ! Au nord et au sud-ouest de la ville, plusieurs beaux bois régionaux sont également accessibles au public : Laerbeek, Poelbos, Verrewinkel... Moins connus, ces espaces boisés font partie intégrante du patrimoine vert de la capitale. Ils abritent souvent une faune et une flore exceptionnelles, qui méritent d’être préservées. Vous pourrez y faire le plein de verdure et vous y détendre. N’hésitez donc pas à découvrir ou redécouvrir nos bois, à pied ou à vélo ! Ils sont bien plus proches de chez vous que vous ne le pensez. Et n’oubliez pas, protégez-vous, protégez les autres, protégez la nature.

1. Le bois de Dieleghem : un remarquable ensemble forestier de plus de 50 hectares. En bordure, deux grandes prairies servent d’espace de jeux aux enfants.

2. Le bois du Laerbeek : il constitue un îlot de biodiversité exceptionnel et abrite une importante hêtraie, ainsi qu’une mare forestière.

3. Le bois du Verrewinkel : véritable oasis de verdure de près de 15 hectares. Son relief très marqué comporte un plateau à 110 mètres d’altitude.

4. Le bois du Wilder : avec ses espaces boisés doucement vallonnés, ses prairies et ruisselets, il forme un fabuleux terrain d’aventure.

5. Le Poelbos : Site Natura 2000, le Poelbos fait partie d’un vaste ensemble au nord-ouest de Bruxelles. La faune et la flore y sont exceptionnelles.

6. Le bois du Buysdelle : d’une superficie de 4 hectares, ce site présente des milieux écologiques du plus haut intérêt, dont de nombreux arbres de grande taille.

7. Réserve du Kinsendael-Kriekenput : ce lambeau de forêt naturelle forme, sur près de 10 hectares, un espace d’une remarquable diversité.

INTERVIEWS EXPRESS

BLANCHE : JE POURRAIS PASSER DES HEURES À OBSERVER LA CIME DES ARBRES

Trois ans après l’Eurovision, la jeune chanteuse Blanche revient avec un premier album intitulé Empire, à l’accent volontairement sombre. Dans la vraie vie, Blanche, de son vrai nom Ellie Delvaux, aime évoluer à la lumière du soleil. « Je passe énormément de temps dehors, seule ou avec mes amis. Les espaces verts sont les endroits que je préfère », confie-t-elle. Ses pas l’emmènent souvent du côté de la forêt de Soignes et du bois de la Cambre. « À certains moments de la journée, la cime des arbres forme avec le ciel un kaléidoscope de lumières et de couleurs. Je trouve ça fascinant. Je pourrais passer des heures à regarder ça. Ce que j’aime aussi dans un bois, c’est de pouvoir se retrouver seul ou presque, loin du bruit, entouré de nature, sans rien pour vous juger. C’est un sentiment particulier que j’apprécie beaucoup ». Avec la musique, les fleurs sont une des autres grandes passions de Blanche. « Je ne peux pas m’empêcher de m’extasier devant une fleur. C’est même contagieux ! Mes amies, qui passaient devant des parterres sans même s’arrêter, me disent qu’elles prennent aujourd’hui le temps de les admirer ».

blancheblancheblanche.com

INTERVIEWS EXPRESS

ÉTIENNE COLLET : LE CHEVREUIL EST DE RETOUR DANS LE BOIS DU LAERBEEK

En tant que garde forestier, je suis très attaché au bois du Laerbeek. C’est un bel exemple de gestion des réserves naturelles qui favorise l’échange et la migration des différentes espèces animales ou végétales. Certaines espèces, pour se développer, ont par exemple besoin d’une superficie boisée suffisamment importante mais aussi d’un accès à des espaces ouverts ou d’autres milieux naturels. Je pense entre autres à la buse et au chevreuil. Le bois du Laerbeek offre tous ces avantages. Il permet à différentes espèces de migrer vers les prairies et les champs du Brabant flamand, mais aussi vers le bois du Poelbos par le parc Roi Baudouin, qui est notamment constitué de haies en bordure de prairies. Grâce à la gestion que nous avons mise en place, on assiste depuis quelques années au retour du chevreuil dans nos bois régionaux, dont celui du Laerbeek. C’est une excellente nouvelle. Cela prouve que l’on peut réparer les erreurs du passé !

INTERVIEWS EXPRESS

PHILIPPE WYVENKENS, UCCLE : JE SUIS SÉDUIT PAR LE CÔTÉ SAUVAGE DU BOIS DE KINSENDAEL

Comme j’habite à Uccle, non loin de la gare de Calevoet, j’adore me promener dans les bois de la réserve naturelle du Kinsendael. Dans ce havre de verdure d’une dizaine d’hectares, la forêt marécageuse côtoie les prairies humides, les ruisseaux et les plans d’eau. C’est le côté sauvage de cette nature qui me séduit. Lorsque j’arpente les sentiers de cette réserve naturelle encore préservée, je me sens loin du tumulte de la ville. Et lorsque j’emprunte les caillebotis de bois de bon matin, j’ai quelquefois la chance de croiser un renard ou quelques oiseaux rares comme un martin-pêcheur. Lors d’une promenade, mon fils (alors âgé d’une dizaine d’années) a eu l’idée saugrenue de vouloir pêcher dans le ruisseau avec une petite épuisette. Avant que je puisse lui dire que c’était interdit, il avait déjà pris une petite épinoche (que nous avons immédiatement remise à l’eau). J’ai été surpris de constater que le ruisseau regorgeait de vie aquatique.

INTERVIEWS EXPRESS

MICHÈLE ROULEZ, SCHAERBEEK : C’EST LA PREMIÈRE FOIS QUE JE VOYAIS UN PIC VERT DE PRÈS

Le bois bruxellois que je préfère est celui du Laerbeek, à Jette. Je m’y rends souvent à vélo en traversant le parc Roi Baudouin. Et comme cet espace vert est bourré de charme, le trajet est déjà une fête. Je trouve que ce massif boisé, qui fait partie des zones spéciales de conservation Natura 2000, est un îlot de biodiversité exceptionnel. Lorsque je pénètre sous les frondaisons, j’ai quelquefois l’impression d’explorer une forêt « tropicale ». Je m’abstrais alors du temps et je peux goûter l’instant présent. Au printemps, les vastes étendues d’ail des ours, d’anémone sylvie ou de jacinthe qui émaillent le bois, sont magnifiques. À l’orée du bois, le chalet du Laerbeek de style normand est un havre de gourmandise où j’aime bien m’arrêter avant de reprendre mon vélo. Comme j’aime saisir les moments rares avec mon appareil photo, je suis très attentive à ce qui se trame au pied des buissons et à la cime des arbres. Alors que j’avais perçu le « toc-toc » très autoritaire d’un pic, je me suis approchée et j’ai surpris à quelques mètres de moi un magnifique pic vert en plein travail. J’ai été émue, car c’était la première fois que je voyais un tel oiseau de si près.

DÉCOUVERTE

BOIS ET ESPACES VERTS À CÔTÉ DE CHEZ VOUS

Grâce au site « Brussels Gardens », découvrez les bois et espaces verts situés près de chez vous. Avec la géolocalisation activable (à accepter dans vos paramètres), vous pourrez savoir sans le moindre effort ceux qui se trouvent à proximité de votre domicile. La carte s’adapte en fonction de votre localisation.

gardens.brussels

DÉCOUVERTE

COVID-19 : PROTÉGEZ-VOUS,  PROTÉGEZ LES AUTRES, PROTÉGEZ LA FORÊT

En cette période, nous sommes nombreux à nous tourner vers la nature pour y trouver bien-être et réconfort. La forêt de Soignes et les différents bois régionaux restent d’ailleurs accessibles, même si les mesures de distanciation sociale doivent y être impérativement respectées. Mais cet afflux de promeneurs n’est pas sans risques sur ces milieux naturels, par essence fragiles. Afin de les protéger, et garantir une bonne cohabitation entre promeneurs, respectez également ces mesures : /// Les piétons doivent rester exclusivement sur les sentiers et chemins. /// Les chiens doivent être tenus en laisse partout en forêt. /// Les cavaliers doivent rester dans l’environnement proche de l’écurie. /// Les cyclistes et joggeurs doivent réduire leur vitesse, ne pas se déplacer en groupe et éviter les heures de pointe (après-midi et week-end).

bit.ly/covid19-FR-Bxl

TEXTO


#NATURAL- SCIENCES- ATHOME

Le Muséum des sciences naturelles vient à vous ! Regardez des documentaires maison sur des expéditions lointaines, améliorez vos connaissances sur la biodiversité grâce à ses cours en ligne, ou faites un safari aux insectes dans votre jardin ou sur votre terrasse et confiez leur identification aux entomologistes du Muséum sur Facebook !

bit.ly/NaturalsciencesAtHomeFR

ÇA COUVE FERME : CHEZ LES FAUCONS !

Les oiseaux ne sont pas en confinement ! On assiste par exemple déjà aux premières naissances de faucons pèlerins, qui nichent en une dizaine d’endroits de la capitale ! Rendez-vous sur fauconspourtous.be pour observer les nids de faucons pèlerins à Bruxelles en streaming HD !


UN HERBIER VIRTUEL EN MODE COLLABORATIF

L’herbier du Jardin botanique de Meise est riche de 4 millions de plantes séchées ! Mais les mesures de confinement ont rendu sa consultation difficile pour les scientifiques du monde entier. Aidez à numériser cette collection en participant au projet Doedat. Vous découvrirez en même temps la richesse de notre flore belge !

doedat.be