RENTRÉE DURABLE : PASSEZ À L’ACTION SANS ATTENDRE ! 

Le développement durable ne se conjugue pas qu’au travail, à la maison ou sur la route. Il peut aussi être intégré au sein même de l’école ! Cette notion vitale pour l’avenir des générations futures permet d’aborder avec les élèves des thématiques comme l’alimentation saine, le gaspillage alimentaire, la biodiversité, le climat, la santé, la mobilité. Elle permet même de relever des défis Zéro Déchet !

7 actions pour apprendre à manger plus durable

/// 1. Privilégier le fait maison en préparant, avec vos enfants, de l’eau aromatisée, du choco à tartiner, des quiches garnies de restes de repas, etc.

/// 2. Encourager vos enfants à préparer eux-mêmes leurs collations avec des ingrédients locaux et de saison, savoureux, originaux et bons pour leur santé.

/// 3. Évaluer avec eux les quantités de nourriture qu’ils souhaitent manger afin d’éviter le gaspillage alimentaire.

/// 4. Remplacer les bonbons et autres friandises industrielles par des fruits secs achetés en vrac.

/// 5. Encourager la consommation d’eau du robinet en mettant à leur disposition des gourdes (en inox de préférence).

/// 6. Emballer les pique-niques et les collations dans des contenants réutilisables : boîte à tartines ou emballages en tissu.

/// 7. Mettre sur pied (avec les autres parents et les enseignants) des dégustations de fruits (différentes variétés de pommes par exemple) pour éveiller les papilles de vos petits.

5 idées futées pour consommer moins de papiers

/// 1. Faire des photocopies recto/verso.

/// 2. Équiper chaque classe d’un bac pour récupérer les feuilles utilisées sur une seule face. Les faces vierges pourront servir de brouillon.

/// 3. Proposer aux élèves de petits tableaux blancs effaçables pour répondre aux questions.

/// 4. Privilégier la communication par mail avec les parents.

/// 5. Transmettre les informations en interne via les valves .

Tout est bon dans le compost

Mettre sur pied un atelier compostage au sein de l’école permet de donner une seconde vie aux restes des collations et dîners des élèves. Pour joindre le geste à la parole, n’hésitez pas à consulter le site de Bruxelles Environnement sur le compostage.

Vive l’école qui partage !

N’hésitez pas à organiser, en collaboration avec tous les parents, une mutualisation du petit matériel scolaire (paires de ciseaux, lattes, bâtons de colle, feutres, compas...) au sein de la classe. Vous pouvez également prévoir la mise en place d’une give box - un espace où les parents sont libres de déposer et/ou de prendre des objets mis à disposition - ou d’une brocante annuelle pour échanger vêtements, livres, jeux, matériel de puériculture ou articles de sport...

BELEXPO : vivre la ville autrement

Dérèglements climatiques, pollution, embouteillages, manque d’espaces verts, gaspillage… Comment sera-t-il encore possible de bien vivre ensemble en ville demain ? En 750m², l’exposition BELEXPO invite tous les élèves bruxellois à réfléchir de manière ludique et positive à cette question. Les élèves ont ainsi l’occasion d’expérimenter et d’apprendre tout en s’amusant autour de plusieurs thématiques : voir la ville autrement, vivre en ville, se déplacer, se détendre dans les espaces verts, se loger, se nourrir, travailler, consommer autrement, rêver la ville...

Mobilité et santé : vive la mobilité douce à l’école !

À Bruxelles, la pollution de l’air touche particulièrement les enfants. Les effets sur leur santé concernent tant les affections temporaires (difficultés à respirer) que les dysfonctionnements respiratoires permanents ou les maladies chroniques. Cette pollution est due en grande partie aux gaz d’échappement des voitures. On peut cependant agir à notre niveau en limitant la circulation autour des écoles, en évitant de conduire ou de chercher nos enfants en voiture par exemple. C’est en effet dans l’habitacle d’une voiture que les enfants sont le plus exposés aux polluants. Pour leur permettre de profiter d’une meilleure qualité de l’air, mieux vaut dès lors privilégier la marche à pied, le vélo, les transports publics, ou à défaut, le covoiturage avec des voisins. Certaines écoles ont déjà pris les devants en privilégiant une rue scolaire interdite à la circulation automobile durant les heures d’entrées et de sorties d’école. Les écoles qui souhaitent bénéficier de ces commodités doivent simplement s’inscrire dans la démarche des « Plans de Déplacements Scolaires » proposée par Bruxelles Mobilité.

mobilite-mobiliteit.brussels

Ne laissez pas tourner vos moteurs !

Pour sensibiliser les automobilistes qui déposent leurs enfants aux abords des écoles, Bruxelles Environnement met à disposition des écoles des affiches et des dépliants destinés à encourager les parents à éteindre leur moteur lorsqu’ils s’arrêtent devant l’école ou non loin de celle-ci. Ce matériel est disponible gratuitement sur simple demande via un formulaire en ligne.

Un label pour les écoles écoresponsables

En Région de Bruxelles-Capitale, les écoles maternelles, primaires et secondaires qui souhaitent bénéficier d’activités d’éducation à l’environnement peuvent aussi briguer le label Eco-Schools. Dispensé par la FEE (Foundation for Environmental Education) via l’asbl COREN, ce label international est attribué aux établissements scolaires qui choisissent d’entamer une démarche d’amélioration de leur gestion environnementale pendant au moins deux ans. L’établissement bénéficie d’un accompagnement et les élèves sont activement impliqués dans la procédure.

LE SAVIEZ-VOUS ?

/// Privilégier le fait maison en préparant, avec vos enfants, de l’eau aromatisée, du choco à tartiner, des quiches garnies de restes de repas, etc.

/// À Bruxelles, certaines écoles ont réduit le gaspillage alimentaire de 85 % et la consommation de papier presque de moitié.